La fermentation lactique

Rédigé par David - - 2 commentaires

Ou comment conserver ses légumes sans énergie tout en améliorant leurs propriétés !

légume lactofermentation

Histoire

Selon certains experts, anthropologues notamment, le procédé de fermentation lactique aurait pu être découvert par nos ancêtres bien avant le feu.

C'est ce qui aurait réellement permis à l'humanité de traverser des crises très dures, des famines, des épidémies et autres difficultés que nous avons connus de tout temps.

En permettant à notre organisme de se renforcer, la lactofermentation est un bienfait naturel que connaissaient encore très bien nos grands parents.

Aujourd'hui ça s'est un peu perdu, mais heureusement de plus en plus de gens s'y remettent.

Matériel

matériel pour lactofermentation

Le matériel nécessaire pour réaliser vos premières tentatives de lacto-fermentation n'est pas bien difficile a trouver.

Un bocal en verre, de l'eau et du sel...

Vous pouvez démarrer avec un petit bocal du commerce, avec couvercle qui se visse, bien nettoyé même si j'ai préféré investir dans quelques pots "Le Parfait".

Technique

La mise en pot est tout aussi simple.

légume râpé avec sel pour lactofermentation

Vous coupez ou râpez les légumes choisis.

Si les légumes sont râpés, vous mettez le sel directement avec et vous attendez un peu qu'ils rendent leur eau.

Vous les mettez dans le bocal en tassant bien.

légume râpé dans bocal pour lactofermentation

Si les légumes sont en morceaux, vous vous contentez de remplir de saumure après avoir mis tous les morceaux dans le pot.

Et surtout vous laissez un espace entre le haut du contenu et le couvercle, mais pas trop grand.

Deux centimètres devraient faire l'affaire.

C'est parce que la fermentation va dégager des gaz, donc ça doit pouvoir respirer un peu, mais si on laisse trop d'air, ça risque de mal fermenter...

Une fois que le bocal est refermé, vous n'y touchez plus pendant 21 jours au minimum.

En ouvrant le bocal, vous saurez instantanément à l'odeur si ça a fermenté correctement et donc que c'est mangeable... Si ça pue ce n'est pas bon, donc poubelle!

Personnellement ça ne m'est encore jamais arrivé.

Voilà, vous pouvez démarrer avec une petite carotte ou de l'ail dans un petit bocal pour essayer.

Mettre un légume en bocal pour au moins 3 semaines, sans savoir si ce qu'on va obtenir sera bon, nous réapprend aussi la patience et la confiance en la vie...

Prenez soin de vous et de vos proches.

Rejoignez-moi sur Diaspora* (Framasphère)

Rejoignez-moi sur Mastodon

Rejoignez-moi sur PeerTube

2 commentaires

#1  - ELLA a dit :

Super de faire cette présentation . Il manque la question de la quantité de sel et l'importance de bien tassé les légumes ! On peu aussi ajouter des épices.Pour ma part comme je suis pour la recup j’utilise les pots en verre que j'ai chez moi ... Tu peux ajouter des photos des différents légumes lacto fermentés.

#2  - David a dit :

Merci pour ton commentaire smile ça fait plaisir de voir qu'on est lu.

Alors pour la quantité de sel, tu as raison, je vais le rajouter dans l'article!
De mémoire, je met 30g par litre d'eau pour la saumure, et 3g par kg de légume (à vérifier, je corrigerai l'article après).

Oui, il faut super bien tasser les légumes pour éviter des poches d'air et donc d'oxygène dans la préparation ce qui permettrai à des bactéries indésirables de se développer, je vais aussi expliquer ça dans l'article, merci!

Pour les photos, je devrait en faire lorsque je referais des pots, parce que là je n'avais que ces 3 photos big_smile
Si tu y penses, prends-en aussi de tes prépas, et je pourrai les inclures ici... pourquoi pas.

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot yaqcdg ?