Confinement, quarantaine et isolation

Rédigé par David - - Aucun commentaire

Salut ici, En me réveillant ce matin, à 9h45, j'ai réalisé que je risquais de prendre goût au confinement...

Timidité et phobies sociales

Une amie m'a mit un livre très intéressant entre les mains il y a quelques temps.

J'y ai appris le concept de phobie sociale.

Mais sans aller dans les extrêmes, il y a toujours des situations dans la vie que nous appréhendons plus que d'autres.

Et se mettre en retrait de notre vie sociale permet d'éviter ces situations.

Utiliser la mise en quarantaine (bon OK en septaine) pour éviter les situations qui nous dérangent est intéressant, mais à double tranchant.

Une coupure bénéfique

Ce que je remarque avec cette histoire d'auto-confinement, c'est que ça me permet de faire une pause.

Me couper de cette vie trépignante que nous menons.

Et utiliser ce temps d'isolation pour faire le point sur ce que je vis.

En vérité, je commence véritablement à y prendre goût.

Voilà une bonne discipline que je pourrais mettre en place.

Tout n'est qu'une question de point de vue

Voilà, je me dis encore que finalement tout n'est qu'une question d'éclairage.

Selon où je regarde, par quel côté je prends la situation, j'y vois du bien ou j'y vois du mal...

L'important, à mon avis, c'est de ne pas en faire une habitude, mais plutôt une discipline.

Et de garder l'esprit éveillé et ouvert.

Je me rends compte que suite à ma rencontre avec ce covidé de base, inconscient et débonnaire, j'ai mis en place une attitude qui est encouragée par les autorités.

Je me suis mis en isolement pendant 7 jours.

Allez, aujourd'hui je me fais tester, mais voilà, en fait je n'ai absolument aucun symptôme.

Rejoignez-moi sur Diaspora* (Framasphère)

Rejoignez-moi sur Mastodon

Rejoignez-moi sur PeerTube

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot qarnvz ?